Convocation à une audience au Tribunal de Sousse

Le 08 mai 2018 j’ai reçu une convocation à une audience au Tribunal de Sousse de le part de Tarak LANDOLSI à travers son avocat Mohamed JARRAR pour l’appel du Jugement de garde de ma fille JENNA. Tarek Landolsi, recherché par la police, demande le retrait de mon droit de la garde de mon enfant en propageant des mensonges comme quoi je n’habite pas en Tunisie alors que ça fait 3 années que j’habite en Tunisie et même l’huissier de justice qu’il a envoyé a bien constaté ma présence en Tunisie, et il stipule que désormais il y a une personne féminine qui est apte de s’occuper de ma fille Jenna et que par crainte que je m’enfuie avec la petite Jenna, il demande la garde de l’enfant.

Pour préciser, je tiens à vous informer, que Tarak Landolsi n’a jamais respecté les Jugements, ni de garde ni du paiement de la pension, et que ce dernier se contredit dans ses propos pour obtenir gain de cause. Par ailleurs, il demande la garde de l’enfant pour le bien être de Jenna, en disant que cela fait plus de 2 années que Jenna vit avec lui.

A savoir qu’en décembre 2015, j’ai obtenu la garde de Jenna en Tunisie par le Tribunal de Sousse et que je n’ai jamais revue ma fille depuis le 20 novembre 2015, car son père s’est enfuit de la France et qu’il a retenu Jenna jusqu’à ce jour. Tarak Landolsi fait l’objet de plusieurs mandats de recherche, il n’a jamais eu l’intention de respecter les Jugements, ni de rendre la petite Jenna. Cela fait 917 jours que je n’ai pas de nouvelles de ma fille et presque 3 ans que Tarek Landolsi se cache avec l’aide de sa famille en toute impunité.

Une mère azuréenne en appelle au Président pour retrouver sa fille enlevée par son père

« Monsieur Emmanuel Macron: aidons Maria Wanger à retrouver sa fille Jenna.» Sous l’intitulé de cette pétition apparaît l’adorable visage de Jenna Landolsi. La petite fille aura bientôt trois ans. Elle venait de fêter son premier anniversaire quand son père Tarek a fui avec elle en Tunisie, laissant sa mère, Maria Wanger, en proie à une insondable détresse.

Read more